Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Collectif Anarchiste des Alpes-Maritimes... et d'ailleurs

Anarchistes au Moyen-Orient

28 Avril 2008 , Rédigé par Collectif Anarchiste des Alpes-Maritimes

 

 

On pourrait penser que l’anarchisme est une exclusivité européenne, puisque ses fondateurs, modernes en tout cas, étaient des européens. Il n’en est rien : on trouve des anarchistes partout, et entre autres au Moyen-Orient. Des événements récents nous ont révélé l’existence des " anarchistes contre le mur ", en Israël, qui se sont fait connaître pour leurs actions de solidarité avec la population palestinienne. Mais il existe aussi des groupes en Jordanie et au Liban.

 

Leur point commun le plus évident est la jeunesse des militants. En Israël, le mouvement dit " contre le mur " est clairement d’origine étudiante. Quant à la structure, les Israéliens et les Libanais sont indépendants. Les Jordaniens, eux, s’inscrivent dans un mouvement plus large, dit de gauche sociale, où ils parviennent à exercer une certaine influence.

 

On découvre avec le plus grand intérêt le travail théorique qui a été fait par ces groupes, d’abord pour connaître les penseurs de l’anarchisme européen, ensuite pour chercher dans leur propre culture des références de base pour un anarchisme à l’orientale. Les plus proches de nous sont les communistes libertaires du Liban. Leur présentation, d’une clarté remarquable, rassemble toutes les notions qui nous sont chères : remise en cause de l’Etat, démocratie directe, égalité économique et politique, et même la laïcité, ce qui est méritoire ! En revanche, parmi les Jordaniens, certains prennent une position qui peut nous surprendre : ils se réfèrent au soufisme, qui est un courant mystique de l’Islam remontant au haut Moyen-Age, et se définissent comme soufi-anarchistes.

 

ON le devine, le mode d’action de ces groupes est intimement lié à la situation politique de leur pays. Pour les Israéliens, le point de départ de leur mouvement, sous sa forme actuelle, a été la construction du fameux mur de séparation. Ils ont pour objectif de venir en aide à la population palestinienne, mais aussi de provoquer une prise de conscience dans la population israélienne. Ils ont beaucoup de problèmes avec l’armée et avec la justice. Les groupes anarchistes et libertaires du Liban se donnent pour tâche de venir en aide à leurs concitoyens durement éprouvés par la dernière guerre, et s’investissent fortement dans le domaine social et éducatif. Mais d’autres ont un mode d’action plus offensif, agissant par la provocation, y compris vestimentaire : leur terrain d’élection est la lutte contre le " confessionnalisme ". On les qualifie de skin-heads, ce qui peut nous étonner. En Jordanie, les anarchistes semblent avoir encore du mal à s’organiser, d’abord parce que le mouvement est récent, ensuite parce qu’il subit une pression policière importante. Les militants ou simples sympathisants étudiants risquent l’exclusion de l’université. Une simple tentative de former un groupe peut mener son auteur en prison pour des années.

 

On reste admiratif devant le courage de nos camarades moyen-orientaux et la richesse de leur recherche et de leur engagement. On regrette seulement qu’ils soient à peu près impossibles à joindre. Il semble d’ailleurs qu’ils aient aussi du mal à se joindre entre eux, alors que d’autres groupes existent, par exemple au Maroc et en Egypte. Essayons encore !

 

Olympe

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gaspard 15/10/2008 15:27

Qui était Monsieur Israël ?
Comment la bible nous présente-t-elle le personnage (réel ou fictif) de Jacob, alias ISRAËL ?
Disons-le d'emblée : comme une franche crapule.
Il roule son frère dans la farine à partir d'un chantage : "Ou tu me cèdes tes droits ou tu pourras toujours crever de faim".
Plus tard, avec la complicité de sa mère, il triche, ment et se camoufle dans le but de voler une ''bénédiction'' paternelle qui revenait à son frère.
Autre victime de cet escroc : son beau-père Laban (qui ne valait guère mieux...). Par un (bizarre) stratagème, il lui vole la plus grande partie de son troupeau avant de filer à l'anglaise avec son butin.
Une crapule, je vous dis.
Lors d'une dernière rencontre avec son frère qui, bonne poire, a tout pardonné, il lui promet de le suivre jusque chez lui mais, chemin faisant, il ralentit la marche et prend une autre direction sans le prévenir. Toujours la fourberie.
Et voilà qu'un Etat, créé à notre époque, prend le nom de cet aigrefin !
Si jen étais le citoyen je supporterais mal de lire ce nom sur ma carte d'identité et de l'entendre prononcer pour désigner ma nationalité. Je militerais en faveur d'un changement du nom de mon pays. En "Palestine", par exemple. (Je militerais aussi pour qu'il devienne une nation laïque, au contraire de la situation actuelle).
Après ça, s'il se trouve un imbéile pour penser ou affirmer que je suis antisémite*, je lui dis poliment : Vaffanculo!
* Etre antisémite, c'est vouloir qu'un individu, à cause de sa religion (ou de sa religion d'origine) n'ait pas les mêmes droits et devoirs que ses concitoyens.
Gaspard

un compagnon de paris 05/06/2008 01:03

http://allasoultawiya.org/?lang=fa

Anars contre le mur :

tract quadri lingue (français, arabe, hébreu, anglais) de soldiarité :

http://cnt-ait.info/IMG/pdf/AATW_ar-he-fr-en-3.pdf