Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Collectif Anarchiste des Alpes-Maritimes... et d'ailleurs

Compte rendu de la manifestation du 1er mai à Nice.

3 Mai 2008 , Rédigé par Collectif Anarchiste des Alpes-Maritimes

 
Nous arrivons à 2 camarades à 10h 10 pour trouver quelques centaines de drapeaux d’un rouge qui tirent plutôt vers l’orange (ou est-ce moi qui les vois comme ça ?) avec CGT marqué dessus et au beau milieu de tous, le plus gros est Bleu Blanc Rouge. Est-ce vraiment la bonne manif ?
Oui c’est bien elle, ça promet et il y a donc du «stalinien » en masse et les anarchistes qui sont à l’origine du 1er Mai doivent se retourner dans leurs tombes.
Après ce que Numa a raconté ici sur son topic « y’en a marre des stals » je m’aperçois que j’ai oublié mon protège-dents, et ça commence mal. :)
Je suis le plus costaud des deux :) alors je monte courageusement la banderole du « Collectif Anarchiste des Alpes Maritimes » ainsi que nos deux drapeaux noirs .
On installe le tout bien en vue.
Mais que font les autres ? il est déjà 10h20 ! Un coup de fil : ouf, ils arrivent .
Tant qu’à ne rien faire, je diffuse le tract du CAam et , bonne surprise, personne ne nous agresse pour autant. Mieux encore, une dame s’approche de notre banderole et nous demande si nous connaissons untel, anarchiste connu à Nice. Ben non on ne le connaît pas mais on est bien content d’apprendre qu’il existe !
Un autre gars nous aborde de façon sympathique , il dit être anarchiste depuis toujours et aussi membre de la CGT. « Il y a d’autres anars à la CGT ici, on essaye de faire pression sur la direction » nous dit-il
Je lui parle de la CNT mais ça ne l’intéresse pas : il préfère être dans un gros syndicat. Il a déjà lu notre tract et nous assure qu’il nous contactera par internet les jours qui viennent. Ok c’est cool.
Fort de cet accueil plutôt favorable, je brandis mon drapeau noir bien haut et je m’engouffre dans le ventre du dragon, qui vient d’avaler plein de badges « PCF », dans la foule clairsemée, pendant que la camarade Libertad garde la banderole. Des drapeaux CFDT se font maintenant plus nombreux, des « SUD » aussi et des « Solidaires » aucun « FO » par contre alors que je croise P. Lallement,, dirigeant du PS sur Nice qui rejoint une petite poignée de militants avec des badges MJS.
Aucune réaction agressive contre moi ou mon drapeau noir dans le gros des manifestants et je continue à distribuer tranquillement le tract.
Je croise un drapeau ou deux de «les alternatifs» avec un tract qu’ils diffusent.
Son contenu ressemble beaucoup à celui du PCF et « d’initiative communiste » tout comme à celui de la LCR : ils s’en tiennent à un appel à des luttes revendicatives. Mais comment un tel appel ne serait-il pas voué à l’épuisement , s’il ne se poursuivait pas par l’objectif unificateur d’une société nouvelle dont les membres auraient le même intérêt ?
Je remarque aussi deux ou trois personnes en train de lire « Rouge » mais personne ne le diffuse. Celui que je crois reconnaître comme un dirigeant de la LCR ( je l’avais vu lors de la manif anti LePen il y a 6 ans ) distribue un tract . Nous les échangeons, il me pose quelques questions sur notre existence , je lui explique qui nous sommes, ce que nous représentons et il en a pas l’air si mécontent.
Un autre contact est pris avec un dame intéressée par notre tract, elle nous dit que l’année dernière la CNT défilait mais aujourd’hui, nous ne les voyons pas. Dommage.
La manif se met maintenant en place rapidement et nous sommes 7 du collectif anarchiste présents sur les 8, une camarade malade n’ayant pas pu se déplacer ( salut Jacqueline !)
Le cortège se met en mouvement avec environ 2000 personnes, plutôt faible pour une ville de 200.000 habitants sans compter les environs. Mais nous sommes à Nice dont la tradition n’est pas particulièrement révolutionnaire…
Mais on est là et, comme nous n’avons pas pu prendre la tête de la manif:), nous nous plaçons en queue mais juste devant le PKK qui ferme le cortège. Stals devant, « Super-stals » derrière, on est vraiment bien encadrés et je repense à mon protège-dents oublié :)
Bon, finalement il fait soleil et nous avançons , donc tout va bien .
Nous ne sommes pas très nombreux, les anarchistes, mais au moins nous sommes présents, il y a des gens autour et surtout nous sommes les seuls à crier des slogans :

“Qui sème la misère, récolte la colère, révolution sociale et libertaire !”
“Autogestion généralisée – démocratie directe !”
“Sarko dehors – autogestion !”
“ Nous n’avons pas besoin de délégués , nous sommes bien assez grands pour nous gérer ! “
( je vous laisse imaginer la musique )

Un manifestant dit à une de nos camarades : “vous au moins, les drapeaux noirs , vous êtes pas endormis”

Parce que Les membres de la CFDT , devant nous, ne disent rien du tout mais alors rien de rien !
Depuis le camion de la sono centrale, on entend par contre …”Pop Corn” ( le tube des années 70 !) et ensuite comble du comble “Born in The USA” ! On a plus qu’a attendre la “Danse des canards”….
Avec les copains, nous croyons réver même si on est pas surpris : Ils emploient la morphine à dose quasi léthale.
Je demande aux autres si ce serait mal interprété de gueuler que les organisateurs sont en train de nous anesthésier. On me conseille de tout de même l’éviter.

Bon, on arrive après un petit tour de ville sur la place Massena où le camion de la CGT se décide à envoyer “l’Internationale” puis “motivés-motivés”
Il y a du y avoir environ 4000 personnes au plus gros de la manif qui se dispersent vite.
On est pas mécontents de nous et on a bien mérité d’aller tous boire un bon coup et de manger de la socca dans le vieux Nice.


***
Tract diffusé par le CAam :

Collectif Anarchiste des Alpes-Maritimes

Le bilan désastreux de N. Sarkozy après son année de règne voit les ténors du parti socialiste reprendre de la voix sur tous les médias qui leur ouvrent abondamment leurs portes.
Moscovici , Royal , tout le monde est là pour jouer sur du velours et préparer la nouvelle échéance électorale et l’alternance habituelle qui dure en France depuis des décennies, et qui ne change rien.

Bien sur, nous savons que N. Sarkozy ne pouvait, et ne pourra pas honorer ses promesses. Le système capitaliste est au bout de ses possibilités, sa mondialisation accentue plus encore ses contradictions et ni les projets de concurrence accrue, ni les restrictions drastiques, ni les licenciements massifs ne pourront relancer un système de profit financier qui se mord la queue.
Dans ces conditions faire croire qu’une politique sociale est possible relève du mensonge le plus éhonté.

Pour que les pays européens puissent résister, il faudrait s’aligner sur la façon dont les chinois acceptent encore de se faire exploiter comme des esclaves, le stalinisme les ayant matés à coup de balles dans la tête.
En France, les dirigeants du MEDEF, de la CGT , de FO et de la CFDT auront cependant du mal à faire passer un tel rééquilibrage.
Alors nous glissons inexorablement dans le gouffre et les parois son lisses :
Le constat est général sur la baisse du niveau de vie en Europe, la pollution est en croissance exponentielle pour produire au moindre coût, la crise financière s’amplifie, la guerre des taux monétaires fait rage et la famine s’accentue dans les pays du « tiers-monde ».

Pendant ce temps, Madame Royal, nous explique à la télé, sans même baisser les yeux, que les problèmes seront résolus avec une bonne gestion de l’état . Elle ajoute sans rire que « d’autres pays arrivent à s’en sortir parce qu’ils réforment mieux »
Quels pays ? ça l’histoire ne le dit pas , ni elle d’ailleurs.

Nous laisserons nous encore berner par ces discours éculés qui trompent de moins en moins de personnes ?
L’issue de nos maux ne dépend pas d’une illusoire gestion optimale de la crise, d’un capitalisme qui ne peut plus rien donner .
Alors quelle alternative ? se trouve-elle dans le l’unique objectf de construire un nouveau parti anti-capitaliste « NPA » proposé par l’ex LCR. Nous savons que les méthodes héritées du trotskisme ne donnent la parole qu’à ceux qui les dirigent. Et il ne suffit pas d’être « anti » encore faut-il avoir un projet clair de société nouvelle.

Nous disons :

La solution se trouve dans l’autogestion généralisée de la production avec rétribution intégrale du travail fourni .

Pour cela nul n’est besoin de délégation parce qu’un représentant est un bureaucrate en puissance, et, si certains pensent que l’humanité n’est pas assez mure pour se prendre directement en mains , que dire de ceux qui se propulsent aux postes de pouvoirs ?

Voilà pourquoi nous sommes pour la suppression des états sans période de transition et la démocratie directe.


1er MAI 2008

Vous pouvez contacter le Collectif Anarchiste des A-M sur le forum internet « café anar »
(papier recyclé)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article