Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Collectif Anarchiste des Alpes-Maritimes... et d'ailleurs

1er Mai 2011: RESIGNES?...

17 Avril 2011 , Rédigé par Collectif Anarchiste des Alpes-Maritimes

Rappel historique:

 

-1er Mai1886, aux Etats-Unis, 340.000 travailleurs entament une grève générale pour demander la journée de 8 heures (soit 48 heures par semaine!)

-3 Mai 1886, une manifestation sévèrement réprimée fait 3 morts parmi les manifestants et un parmi les policiers. 5 syndicalistes anarchistes sont arrêtés et condamnés à mort. 4 seront pendus, 1 se suicidera. (en 1893, la révision du procès innocentera les 5 inculpés et démontrera une machination pour criminaliser et casser le mouvement anarchiste!...)

- c'est en 1889 qu'en souvenir des ces évènements , l'internationnal socialiste décide que chaque 1er Mai auraient lieu partout dans le monde de grandes manifestations pour la réduction du temps de travail...

-le 1er Mai 1891, à Fourmies la police tire sur les manifestants faisant 9 morts!... Ce qui entraîna une période où se multiplièrent les actes de représailles sanglants envers le pouvoir et sa police, de la part de certains révolutionnaires!... 

 

 

Depuis longtemps déjà, l'esprit de lutte du 1er Mai semble s'être dissout dans le spectacle, la résignation et le fatalisme, comme d'ailleurs dans tous les autres mouvements de mécontentement. Les récentes manifestations d'environ 3 millions de personnes (dans les moments forts) contre le programme de restriction des retraites, l'ont bien démontré.

 

Nombreux étaient ceux qui auraient souhaité un affrontement actif avec le pouvoir par la grève générale illimitée et l'intensification des blocages, les occupations, les actions de réappropriation,...mais les grandes centrales syndicales, fidèles à leur rôle de chiens de garde et soucieuses de préserver le bon fonctionnement des entreprises capitalistes, ont organisé patiemment le démantèlement des quelques blocages et occupations, et la démobilisation en mettant en scène des défilés carnavalesques à grand renfort de sonos tonitruantes et assourdissantes dans le but évident d'abrutir et de décourager les participants à l'aide de slogans incantatoires et hypnotiques. Ces slogans (..."jusqu'au bout", "on lâche rien",etc...) ainsi que les discours syndicaux traditionnels qui les suivirent ("le combat continue sous d'autres formes", "il faut savoir arrêter une grève",etc..) n'étaient en fait que l'expression de tous les renoncements.

 Quel constat d'impuissance et de docilité, alors que quelques jours ont suffit à certaines insurrections au Magreb pour déstabiliser et renverser des régimes dictatoriaux!... Nous, nous n'avons su que produire le spectacle de notre mécontentement!...

 

Pourtant l'agressivité du système capitaliste se fait chaque jour plus forte.... Les capitalistes, avec la complicité des Etats, ont pour projet de nous faire payer très cher le fait que leurs folles spéculations financières dictées par leur voracité de profits, les mettent aujourd'hui en situation difficile... Pour l'instant, seulement une grogne passive et fataliste se fait sentir à chaque annonce d'une nouvelle augmentation de prix!...

 

.

SERIONS-NOUS RESIGNES A TOUT ACCEPTER SANS BRONCHER?

 

Les menaces sur nos vies, engendrées par ce système se font de plus en plus pressantes: précarisation, misère, pollutions, empoisonnements, irresponsabilité nucléaire meurtrière,... tandis que les bureaucrates, "showmen" professionnels de l'inaction syndicale, restent sans voix dans leurs bureaux feutrés et que les politiciens, stars "surbookées" de la démocratie représentative, passent leur temps sur les plateaux télés à anticiper le partage du pouvoir et des subsides supplémentaires qui leurs seront versées par les capitalistes après les élections présidentielles de 2012!....

 

LES URNES NE SONT QUE DES CERCUEILS OU L'ON ABANDONNE AVEC RESIGNATION LA POSSIBILITE D'ÊTRE MAITRE DE SA VIE!...

 

Nous ne devons donc compter que sur nous-mêmes pour redonner un sens au terme "luttes sociales", en imposant dans tous les mouvements qui vont se faire jour bientôt, des assemblées générales débarrassées des hypnotiseurs syndicaux où nous déciderons nous-mêmes de la nature de nos actions (occupations, blocages, réappropriations,...) pour se diriger rapidement vers une grève générale expropriatrice qui nous permettrait de sortir enfin de ce système immonde avant qu'il ne fasse de nous définitivement des zombies décervelés dont la survie ne sera plus qu'une succession de contraintes et de frustrations.

 

NI DIEU, NI MAITRE, NI BUREAUCRATES

AUTONOMIE OUVRIERE

 

 

Agissons dans les Alpes Maritimes



Les dirigeants des 20 pays les plus riches vont se réunir à Cannes les 3 et 4 Novembre 2011, à cette occasion le CAAM propose:
- Deux stages de désobéissance civile non-violente, les week-end des 21/22 Mai et 18/19 Juin, Ouverts à tous et à toutes.
- Un débat public le 4 Juin sur le thème du G20, avec la participation de la revue Ni Patrie, Ni Frontières.
- Un stage de formation de clowns activistes, le samedi 24 et le dimanche 25 septembre.
-Un concert public au mois d'octobre avec différents groupes et musiciens de la région et d'ailleurs (date et lieu à préciser)

Ces différents rendez-vous seront l'occasion de se rencontrer et de décider ensemble d'actions dans le cadre du contre G20.

 

 

 

 

 

(texte du tract à diffuser par le CAAM le 1er Mai 2011)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Erluque 26/12/2011 19:26

les énergie renouvelables, c'est une blague de la part de ceux qui sont au pouvoir. Ils n'y viendront jamais réellement car il est évident que ce serait la mort du capitalisme. Si chacun était
autonome en énergie il en serait fini de l'esclavage salarié. la société s'organiserait spontanément d'une autre manière, celle où les comité de discutions sont rois.

JEAN DU TERROIR 15/06/2011 10:14


Il faut voir aussi que les syndicats défendent une génération de personnes "privilégiées" d'une certaine façon et, au besoin, au détriment des générations suivantes et des "travailleurs pauvres" :
je veux parler de la génération de mai 68, ceux qui veulent jouir à tout prix et profiter de tout en faisant payer la facture à la nation. C'est la même problématique que les actionnaires du CAC 40
d'une certaine façon...