Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Collectif Anarchiste des Alpes-Maritimes... et d'ailleurs

Une bouteille à la mer

20 Novembre 2013 , Rédigé par kuhing

Plus généralement, je crains, pour ma part, que tout regroupement humain, dans le contexte actuel, contient en lui les germes et le ferment de la hiérarchie et du rapport de force qui s'expriment sous des formes différentes mais sont toujours des obstacles majeurs à toute avancée.

Concernant les regroupements et organisations politiques, celles qui se situent dans le cadre institutionnel sont plus transparentes et claires de ce point de vue : il s'agit de gagner le pouvoir de l'Etat au plus haut niveau possible et donc leur fonctionnement interne est en rapport.
L'argent venant des cotisations des adhérents , des dons des groupements d'intérêts financiers, des subventions de l'Etat tout comme l’accès aux médias font de ces partis politiques les plus beaux paniers de crabes que la société actuelle puissent fournir.
Je veux parler du Parti Socialiste, UMP, Centriste, FN, Verts, PCF (...) mais aussi de tous les gros syndicats qu'ils soient patronaux ou ouvriers.

Viennent ensuite les petites organisations d'extrême-gauche qui s'essayent, sous prétexte d'obtenir une tribune de propagande, au jeu truqué des élections.
Il s'agit du NPA, de Lutte Ouvrière, du POI, les trois gros héritiers du trotskisme.
Là encore, les sommes d'argent importantes qui y circulent et sont gérées par un petit nombre d'individus, mais aussi et toujours l’accès aux médias pour les têtes d'affiches, la gloriole et l'organisation pyramidale propre trotskisme font que ces organisations sont également des hauts lieux de foire d'empoigne avec des chefs, des exécutants et des exclus pour ceux qui ne jouent pas ce jeu ou deviennent gênants quand ils veulent devenir calife à la place du calife.

Mais les organisations anarchistes et communistes libertaires n'échappent pas à ce travers du rapport de force et de la hiérarchie, même si il est (un peu) camouflé, puisqu'il y a aussi de l'argent qui circule et même s'il y en a moins.
Il y a l'accès à des places privilégiées qui permettent de bénéficier de locaux, parfois de radios, de décider d’événements avec les avantages que cela procure. 
Il y a aussi et, peut-être surtout, la possibilité d'appartenir à un groupe, à "une famille" donc d'entretenir des rapports sociaux et de communications que l'on aurait pas si l'on était isolé et ce quitte à faire de concessions sur ce qu'on pense vraiment et à s'adapter à un moule.
Les rapports sociaux sont un besoin majeur.
Dans le cas des regroupements anarchistes, la sélection pour les "bonnes places" se fait de façon plus pernicieuse en excluant par différents moyens de pression, en général psychologiques, ceux qui gênent les leaders du groupe. 
Et, il en est qui deviennent experts en la matière.

Il resterait donc, pour se préserver de ces dérives de pouvoir et du formatage de l'esprit, l'option de construire son propre groupe local indépendant et depuis la base.
Mais là encore, même quand l'argent ne circule pas, les luttes d'ego ne tardent pas à arriver et finissent pas démolir la cohésion des individus pourtant réunis sous le même objectif, le même idéal.
Nous ne sommes pas étanches au dysfonctionnement qui nous entoure et, nous sommes sans doute encore trop primitifs, moi compris.

C'est la triste conclusion à laquelle j'aboutis. 

Je ne dis pas non plus qu'il n'existe pas des gens sincères et intègres dans toutes ces organisations et, j'en ai rencontré y compris au parti socialiste, au parti communiste, chez les trotskistes et les anarchistes.
Cependant même si les regroupements fixes apportent quelques avantages comme celui d'offrir, comme ce forum le fait, la possibilité de communiquer avec d'autres, je pense que rien à terme ne pourra sortir de bon d'organisations politiques quelles qu'elles soient.

D'ailleurs je constate que la plupart des mouvement d'ampleur à visée progressiste n'ont pas pour origine une organisation politique mais le réveil spontané du plus grand nombre suite à un déclic qui met le feu aux poudres. 
Les "révolutionnaires professionnels" commentent et, quand il le peuvent, prennent le train voire la direction en route et, la plupart du temps, pour faire tout foirer.

Donc le seul espoir vers lequel je me tourne est celui de l'élévation du niveau de conscience général qui fera que la réaction en chaîne de la révolution sociale se mettra en branle et balayera par là même toutes ces organisations politiciennes qui finalement ne sont que des freins à l'avancée des choses.

Je ne cherche pas à démoraliser ceux qui sont dans une organisation y compris celle qui est à l'origine de ce forum.
Je ne cherche pas à convaincre, je n'ai rien à vendre et, j'ai appris à être seul dans ce que je pense. 
Et d'ailleurs il y a très peu de gens qui lisent ça.
Je donne juste un avis un peu comme on jette une bouteille à la mer.

 

( texte publié sur le forum rouge et noir - CNT-ait caen )

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

patrick 21/04/2014 08:40

En sachant que les leaders de ses organisations finissent ( pour la plupart) à se comporter qu'en petit patron propriétaire !

patrick 05/04/2014 08:20

Salut , je suis assez d'accord avec ce que tu dis sur
L'organisation , cela ne devrait être qu'un outil pour nous servir et pas l inverse !